Pourquoi des chrysanthèmes à la Toussaint ?

Classé dans : actualités | 0

Depuis 2017, Souvenir Fleuri entretien les sépultures toute l’année sans frais de déplacement supplémentaire. L’entretien des sépultures se fait avec des produits 100% bio, manuellement. A la Toussaint, les chrysanthèmes proviennent d’horticulteurs locaux.

A la Toussaint, par tradition, la majorité des français fleurissent et entretiennent les tombes le 1er novembre, jour férié, alors que le jour des défunts se déroule, lui, le 2 novembre. À cette époque où l’hiver pointe le bout de son nez, les fleurs ne sont plus tellement de saison ! Les primevères, les pensées, la bruyère, ou le cyclamen font partie de ces plantes à la floraison tardive. Mais incontestablement, le chrysanthème est la fleur privilégiée des cimetières à cette époque de l’année.

L’utilisation privilégiée du chrysanthème à la Toussaint date de 1919. Un an après la fin de la guerre 14-18, Georges Clémenceau appelle les français à fleurir les tombes des soldats tombés au front. Les chrysanthèmes sont donc associés au 11 novembre, date de l’armistice. Petit à petit, la fleur à pompons s’est imposée pour la Toussaint. Et donc la fête des morts comme fleur emblématique de la période.
Si dans une poignée de pays en Europe la fleur est associée aux cimetières, en Asie de l’Est, le chrysanthème est un symbole très positif, il est devenu l’emblème de la Chine. En Orient, il est le symbole de l’immortalité et de la longévité. En Australie, c’est la fleur de la fête des mères ! (source ici)